Accueil Culture Episode 41 : Guerre bactériologique aux USA ?

Episode 41 : Guerre bactériologique aux USA ?

0
0
248
guerre-independance-etats-unis

La guerre des boutons !

De 1775 à 1782 pendant le conflit américain pour l’Indépendance, toute la côte Est des futurs États-Unis d’Amérique connaît une épidémie de variole.

La variole n’est pas le surnom de Trump (qui est certes lui-même une grave maladie pour le pays des indiens et des cow-boy…non on dit aujourd’hui enfin des latino-américains et des fanatiques du port d’arme) mais une épidémie qui touche au XVIIe et XVIIIe siècle toute l’Europe.

Elle est plus connue sous le nom de petite vérole (à ne pas confondre avec la grande vérole : la syphilis), et emporta Louis XV en mai 1774 dont le corps fut couvert de pustules (d’ailleurs variole vient du latin «varus» qui signifie «pustule»). Cette maladie laissa de nombreuses cicatrices sur le visage des contemporains au XVIIIe siècle comme celui de Robespierre (95 % de la population française en était atteinte et 10 % en mourront).

Résultat de recherche d'images pour "portrait 3D de robespierre" 

(Portrait 3D de Robespierre d’après son masque mortuaire conservé au muséum d’histoire naturelle d’Aix-en-Provence)

Les historiens se penchent sur une question : les anglais auraient-ils délibérément envoyés des militaires infectés par la variole afin de contaminer les troupes américaines dont un tiers seront décimées par la maladie ? So british ! Il se peut que la durée du conflit aurait été du fait de la maladie…

Le chef des troupes, un certain Georges Washington (futur premier président des États-Unis) a échappé à la variole… un miracle ? Non, tout simplement il a été immunisé après l’avoir contracté durant son enfance.

C’est moi où tu as un vilain bouton sur le nez ?

Sources :

  • Les hémorroïdes de Napoléon et toutes ces petites histoires qui ont fait la grande de Phil Mason

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Samuel L.
Charger d'autres écrits dans Culture

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Episode 16 : Charles VI, tu n’aurais pas du feu ?

Charles VI fait sa boom au bal des ardents ! « Charivari ! Plus on est de fou p…